Articles

Découvrez les derniers articles du Panier de Josy !

Le chocolat de Bayonne

Par Nélane Prathepan et Joseph Sorivelle

La capitale du chocolat en France

Les Français plébiscitent le chocolat, les habitants consomment en moyenne 6,4 kg par an. Ils sont dans le top 10 des consommateurs en Europe.

Ici Josy pour Pâques veut mettre en avant un chocolat de qualité made in Nouvelle-Aquitaine. 

Le Chocolat de Bayonne

Bayonne est particulièrement connue pour son jambon mais elle se définit aussi comme la capitale du chocolat en France.

Tout simplement parce que le chocolat débarque en France à Bayonne. D’ailleurs dans les rues bayonnaises, les vitrines chocolatées sont nombreuses. 

En effet, l’histoire débute en Europe lorsqu’au XVIe siècle, on découvre le cacao grâce aux conquistadors espagnols et portugais qui en ramènent pleins les poches.

A ce moment, le cacao était consommé sous forme de boisson auquel on ajoutait du sucre de canne, de la cannelle ou de la vanille et était servi chaud. On le nomme alors “ chocolat chaud ”.

Bayonne fut la première ville de France à travailler le chocolat. Aujourd’hui encore le chocolat noir, amer et à forte teneur en cacao fait la réputation de la ville. Ensuite, la recette du chocolat chaud est améliorée avec l’ajout du lait de vache, ce qui lui donne cette consistance mousseuse.

L’histoire du chocolat perdure à Bayonne grâce à l’institution d’une Académie du chocolat qui promeut le savoir-faire des principales chocolateries locales. L’implantation de nouvelles chocolateries telles que Monsieur Txokola ou Puyodebat sont les rares à collaborer directement avec les producteurs.

Vous pouvez retrouver le guide de Pâques 2022 sur mon espace Instagram 🙂: 

👉 https://cutt.ly/8DQ19SV

Une bouteille de Pineau des Charentes

Le Pineau des Charentes : La signature de la Charente

Par Nélane Prathepan et Joseph Sorivelle

Le Pineau des Charentes

Quoi de mieux pour en apprendre plus sur la Charente-Maritime que de commencer par son fameux pineau mais attention à ne pas le confondre avec le pinot ou bien avec Thibault Pinot  !

Le pinot est un cépage très ancien c’est-à-dire une variété de vigne. Alors que le pineau est une spécialité charentaise à l’origine toutefois discutable. Le pineau charentais est un mutage du moût de raisin et d’eau de vie de cognac.

L’histoire veut qu’en 1589 un vigneron de Charente-Maritime verse du moût de raisin dans un fût qu’il pensait vide. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il se rendit compte de son erreur. Le fût contenait un fond d’eau de vie de cognac. C’est donc comme cela qu’est né le pineau des Charentes, par le plus grand des hasards et pour notre bonheur !  

Commercialisé la première fois en 1921 puis officiellement reconnu sous l’appellation pineau des Charentes, c’est en 1945 qu’il obtient l‘appellation vin de liqueur d’appellation d’origine contrôlée (AOC). Depuis, la fabrication du pineau charentais est réglementée : le moût de raisin et le cognac doivent provenir d’un même domaine viticole et l’eau de vie utilisée doit être au minimum  60°.

Les différents pineaux

Le pineau charentais se décline en différentes couleurs. On le retrouve en Blanc, en Rosé et depuis 2009 également en tant que pineau rouge. Il peut aussi être qualifié de vieux lorsqu’il a un vieillissement d’au moins minimum 7 ans et de très vieux à partir de 12 ans d’âge.

Le pineau des Charentes s’exporte à l’étranger et à l’appellation européenne « vin de liqueur produit dans une région déterminée », même si 75 % de la consommation est française, la Belgique est le premier importateur suivi du Canada. 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le pineau, avec quoi peut-on le déguster ? Le pineau se déguste spécialement à l’apéritif servi très frais (6°) et sans glaçon. Cependant le Pineau des Charentes blanc s’assortit très bien avec des plats également tels que du carpaccio de Saint-Jacques.

Andrea Chassaing

Entretien avec un sommelier Andrea Chassaing

Par Andrea Chassaing, Nélane Prathepan, Joseph Sorivelle et Jean Baradat

L’entretien

« Celui qui sait déguster ne boit plus jamais de vin, mais il goûte ses suaves secrets. » Salvador Dali

Souvent il est dit que le sommelier est un magicien, car créer une alchimie parfaite entre le mets et le vin est proche du sublime.
Nous allons le savoir tout de suite. Lors de cet entretien, le Panier de Josy reçoit Andréa Chassaing, sommelier chez le Pavillon Ledoyen, étoilée au guide Michelin.

Pourriez-vous vous présenter ? Votre parcours, là où vous avez fait vos études ?

Je m’appelle Andrea Chassaing, j’ai 23 ans et je suis depuis juin commis sommelier au Pavillon Ledoyen à Paris. J’ai fait un BTS Management de l’hôtellerie-restauration ainsi qu’une Mention Complémentaire sommellerie au lycée hôtelier de La Rochelle.

Pourquoi avoir choisi la sommellerie ?

J’ai choisi la sommellerie pour la grande diversité qu’offre le monde du vin. C’est un secteur en constante évolution où l’on apprend tous les jours, on découvre tous les jours de nouveaux vignerons. C’est également un métier qui nous permet de voyager afin de découvrir les vignobles du monde entier et c’est ce qui rend ce métier encore plus passionnant.

Comment se déroule la journée type d’un sommelier dans un restaurant étoilé ?

En arrivant, il faut faire la mise en place du restaurant et des arrières, effectuer les changements de carte s’il y en a et également ranger la cave. Pendant le service, il s’agit de prendre la commande des eaux et des apéritifs pour commencer. Une fois les plats choisis, il faut conseiller le client quant au choix de ses vins pour aller au mieux avec son repas. Une fois la commande prise, il faut préparer le vin afin de le servir, le mettre à bonne température ou encore le carafer, si nécessaire. Il faut également s’assurer du bon suivi des tables, que les personnes ne manquent jamais d’eau ou de vin. Après le service, la partie la plus fun intervient avec le nettoyage de la verrerie ! Il faut également effectuer la remontée de cave afin que les vins ou autres boissons vendues soient en place pour le service suivant.

Vous préférez construire une carte autour du vin ou d’un mets ?

Je pense qu’il est important de construire son accord autour de la cuisine du chef. Le vin est là pour sublimer le plat préparé par le chef, il ne doit pas être au-dessus ou en dessous. Les deux doivent être en parfaite harmonie.

Votre accord mets-vin préféré pour un repas entre amoureux ?

De belles noix de Saint-Jacques juste snackées avec une sauce au corail, accompagnées d’un champagne brut nature.

Le panier de Josy travaille avec des producteurs locaux, travaillez-vous aussi avec des producteurs locaux ?

Nous travaillons avec quelques producteurs charentais, notamment pour le cognac.

Un vin que vous n’avez pas encore dégusté mais que vous rêveriez de déguster ?

Je suis encore jeune, je débute seulement dans le métier alors il y a encore beaucoup de vins que je n’ai pas eu la chance de déguster. Mais je pense qu’une Romanée-Conti pourrait être ce vin.

C’est difficile de trouver un vin lorsque nous sommes face à un rayon de 200 bouteilles ? Pouvez-vous nous donner 3 astuces, s’il-vous-plaît ?

Il faut déjà éviter de choisir une bouteille parce que l’étiquette nous plait ou parce qu’on la trouve belle, on peut parfois être déçu. Choisir les vins par rapport à ses goûts en termes de cépages ou de région de production. Ne pas hésiter à goûter les vins de plus petits vignerons plutôt que de grosses maisons. Mais avant tout, il faut se faire plaisir !

Avant de se quitter, si nous devions choisir un vin qui représente le Panier de Josy, créé à La Rochelle ?

Une entreprise qui a du caractère, vive mais qui prend le temps de connaître, discuter avec les artisans, en somme ces faiseurs de délices. Je dirais alors un rouge – 2018 – Propriété CHÂTEAU FOURCAS HOSTEN – Bordeaux un vin solaire, un vin généreux tout comme le Panier de Josy.

Deux ballons roses

Aude_make_up et Le Panier de Josy Collab

Par Audrey Bordin, Joseph Sorivelle et Jean Baradat

Journée Saint-Valentin

Aude_make_up et Le Panier de Josy s’associent pour cette journée extraordinaire.
La nourriture et le maquillage sont des activités ayant de nombreux points communs. Choisir la qualité des produits, respecter des mesures et règles, mais aussi faire preuve de grande créativité.

Mais qui sont Josy et Audrey ?

Audrey

Audrey tout d’abord, c’est tout simplement une passionnée par le maquillage.
Que ce soit un maquillage classique ou plus fantasque, elle s’attache à proposer des produits de qualité, écouter et proposer les soins les plus adaptés à ses clients.

Petite trublionne, une vraie épicurienne, elle souhaite continuer dans cette voie.

Josy

Depuis tout petit, Joseph, alias Josy, aime aller au restaurant. Il est toujours partant pour partager un délicieux repas, goûter un nouveau plat, découvrir de nouvelles saveurs.
Bon vivant et curieux, il aime aller à la rencontre de nouveaux produits français et redécouvrir des spécialités, notamment de Nouvelle-Aquitaine, région qu’il affectionne particulièrement.
Après 5 ans d’études, Josy décide de lancer son auto-entreprise autour des produits locaux de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous avons décidé de vous concocter un programme à l’image de notre savoir-faire.

Préparation pour cette fameuse journée

💄LE MAQUILLAGE💄, mon étape préférée !!

Tout d’abord le teint, c’est une étape cruciale. Appliquez en premier lieu une base adaptée à votre type de peau, cela permettra une meilleure tenue du maquillage.
Ensuite, vous pouvez appliquer un fond de teint selon votre préférence (matte, glowy, etc.), puis appliquez l’anticerne sur le contour des yeux et également sur les zones de lumière. Enfin, poudrez avec une poudre libre ou compacte afin de fixer le teint.
Pour parfaire le teint, vous pouvez utiliser une poudre bronzer pour apporter une touche de contouring au creux des joues et un coup de blush sur les pommettes (pas trop, le but n’est pas de ressembler à Annabelle).
Vous pouvez également finir avec une touche d’highlighter pour un effet lumineux (je dis une touche mais, finalement, lâchez-vous, c’est le moment de briller).

Pour les yeux, vous pouvez partir sur un petit smokey eyes noir avec une petite couleur pour accompagner ou des yeux complètement charbonneux. Sinon, le rouge à lèvre rouge fait sensation (indémodable au fil des années, il est toujours la couleur numéro 1 dans le cœur des hommes et des femmes). Mais n’oubliez pas d’insister seulement sur une zone du visage, soit les yeux, soit la bouche, il faut faire un choix (sinon ce n’est plus à Annabelle, mais à une Bratz que vous ressemblerez) !

🌸LE PARFUM🌸, c’est une petit étape mais elle est primordiale

Choisissez un parfum qui vous plaît ! Une senteur qui vous ressemble, qui vous définit. Pour que le parfum tienne toute la soirée, il y a des zones stratégiques (que je ne vais pas vous donner). Mais si pas de panique ! Appliquez le parfum en forme de V, en partant d’une oreille vers le nombril, puis du nombril vers l’autre oreille. Vous pouvez aussi en mettre sur les poignets et en pulvériser en l’air, puis passez dessous (alors on a l’air un peu bête quand on le fait, mais je vous jure que ça marche) !

Journée culinaire inoubliable

Petit déjeuner de qualité

Un bon chocolat chaud de la maison Hasnaâ :
Hasnaâ est le fruit d’une passion dévorante pour le cacao de la part d’un jeune couple. En 2012, cet amour a mené Hasnaâ à suivre une formation de Chocolatier-Confiseur en reconversion. 🍫

Repas du midi simple et classe

Profiter d’un repas simple avec la maison Balme, une entreprise familiale autour de la truffe et des produits du sud-ouest. Prenez quelques tartinables de foie gras et du saucisson à la truffe (entier) avec quelques tranches de Bellota.

Soirée Saint-Valentin coffret duo

👉 TARTINE DU PAYS BASQUE
👉 CRACKERS BIO FIGUES & NOIX AOP DU PERIGORD
👉 MONBAZILLAC DU DOMAINE DU HAUT-MONTLON
👉 PATE AU FOIE GRAS DES LANDES
👉 OURSON GUIMAUVE BIO 100G
12 Oursons en guimauve enrobés de chocolat rangés soigneusement dans une boîte en métal

Marché

Pensez à lire et à abuser de cet article pour éviter le gaspillage

Par Joseph Sorivelle et Jean Baradat

Le Gaspillage

Le gaspillage est un fléau qui se trouve dans toutes les strates de notre société ; cela représente 10 millions de tonnes de déchets par/an soit 30 kg/personne selon « ecologie. Gouv ». Mais ne vous inquiétez pas, c’est un gaspillage que vous allez pouvoir réduire. Pour cela, il existe plusieurs solutions.

Nos Solutions pour éviter le gaspillage

Tout d’abord, on peut anticiper, parmi les 30 kg de déchets par personne, 7 correspondent à des produits emballés et non consommés.
Souvent le problème majeur, reste l’achat en abondance et par conséquent, on laisse les produits dépasser la date limite de consommation (DLC).

Pour éviter cela, l’un des premiers points est de prévoir les repas de la semaine et de laisser 1 ou 2 repas sans menu pour finir les restes. Une liste de courses bien définie pour un gaspillage mini ! Concernant la quantité, on peut acheter en vrac. Certains magasins mettent à disposition des sacs que l’on remplit avec le produit de notre choix tels que des pâtes, du riz ou des céréales. Et si on veut allier “petit prix” et “anti-gaspillage”, on achète des aliments proches de leur DLC à des prix réduits.

Une fois chez soi, un petit aménagement du frigo peut éviter le gaspillage. En effet, il arrive que des produits soient mal rangés dans le frigo et que la date limite de consommation passe sans qu’on s’en aperçoive.

Alors pour éviter de les jeter, il s’agit de ranger les produits dans le frigo en fonction de leur date de péremption

Il faut tout de même noter que la plupart des aliments peuvent être consommés au-delà de cette date, attention de ne pas les jeter trop tôt  ! Par exemple, les condiments, les épices et si vous avez un morceau de volaille ou de poisson qui arrive en fin de DLC, mettez le au congélateur et vous pourrez le conserver jusqu’à 9 mois de plus pour le poisson et 1 an de plus pour la volaille.

Si vous souhaitez aller un peu plus loin, il existe des applications telles que “checkfood”, qui en rentrant la date de péremption d’aliment, nous prévient quand celle-ci est arrivée à terme.

Une fois le repas terminé, attention à ne pas jeter n’importe quoi, il faut bien sûr trier mais ne pas tout jeter, les épluchures peuvent aller au compost ou nourrir des poules. On peut aussi en faire de recettes ou des accompagnements originaux. 

Voilà les petits conseils anti-gaspi pour ne rien oublier dans le frigo puis jeter.

Quelques liens utiles

légumes anciens

Les légumes anciens, ils sont de retour

Par Joseph Sorivelle et Jean Baradat

Les Légumes Anciens

Les légumes anciens ou « légumes oubliés » reviennent de plus en plus dans nos assiettes, que ce soit le panais ou le topinambour, ils sont la garantie de nouvelles saveurs et d’un retour à la cuisine traditionnelle.

Qu’est ce qu’un légume ancien ?

Ce sont des légumes cultivés par nos grands-parents ou arrière grands-parents….

Quel est l’intérêt de ces légumes anciens ?

Les légumes anciens ont de nombreux bienfaits pour la santé, ce sont surtout des sources de vitamines. Par exemple, le topinambour qui gagne en popularité est riche en glucides, en fibres, en anti-oxydants (préventif contre des cancers, en calcium pour renforcer les os et également en vitamine D .

Quant à la carotte que nous connaissons orange, elle existe également rouge, jaune blanche, et même violette ! Plus elle est foncée, plus elle contient des caroténoïdes et antioxydants qui combattent les maladies cardiovasculaires, le vieillissement et certains cancers, en plus d’être une source de vitamines A,C,E.

Une liste non exhaustive de ces légumes oubliés

Arroche, Capucine tubéreuse, Carottes de couleurs variés (jaune, violette…), Cardon, Cerfeuil tubéreux, Chénopode, Chervis, Chou Daubenton, Chou‑kale, Courge, Butternut, Crosnes, Dolique, Fèves, Hélianti, Oca du Pérou, Ortie, Panais, Pommes de terre, Vitelotte, Pâtisson, Persil tubéreux, Rutabaga, Navet, Pissenlit, Poire de terre, Raifort, Raiponce, Rutabaga, Scorsonère et Salsifis, Souchet, Topinambour, Panais. 

Ces légumes aux goûts divers font un grand retour, ils peuvent se cuisiner de différentes manières et peuvent servir de remplaçants pour donner un peu d’originalité à nos plats !

Par exemple, la pomme de terre peut être remplacée par le panais, en gratin ou même sous forme de frites !
Voici un exemple de recette, un soufflé de butternut ici.

Panier